Femmes actives Japon - Le réseau professionnel au féminin

Le Petit Déjeuner: "LA PARITE EN POLITIQUE AU JAPON"

Mardi 16 avril 8h30 - 9h30

Où en est-on un an après la promulgation de la loi de mai 2018 sur LA PARITE EN POLITIQUE?

Le Petit Déjeuner:   "LA PARITE EN POLITIQUE AU JAPON"

La Chambre des représentants japonaise ne comporte que 10,1 % de femmes, soit 47 députées sur 465. Pour corriger ce déséquilibre, à l’issue d’une longue négociation entamée en 2015, la Diète a adopté à l’unanimité le 16 mai 2018 une loi sur la parité en politique. Cette nouvelle loi prévoit que les partis et associations politiques devront s'efforcer de présenter le même nombre de candidatures féminines et masculines aux élections législatives et régionales. Cependant, la loi ne fixe aucune obligation juridique et ne met en place aucun quota. Dans un pays dans lequel un homme, quelle que soit son appartenance politique, peut encore s'exprimer ouvertement contre la parité et où les mouvements féministes peinent à faire entendre leur voix, on peut s'interroger sur la portée réelle de cette loi et sur la volonté affichée du gouvernement Abe de faire bouger les lignes.

L'intervenante: 

Ayaka Murakami est post-doctorante en sociologie et science politique à l'université de Sophia. Passionnée par les questions de genre ainsi que par l’action associative œuvrant pour l’égalité, elle souhaite servir de pont entre le monde de la recherche et celui du féminisme associatif.
Elle travaille, notamment, sur la comparaison entre le Japon et la France sur la question de la parité en politique tout en menant l’action « Parité Café ». Cette dernière vise à sensibiliser les citoyens japonais via des discussions autour de problèmes tels que les disparités politiques et salariales, l’égal accès aux études supérieures entre filles et garçons ou encore les violences faites aux femmes.
Elle vient, par ailleurs, de collaborer à une mission de recherche auprès du Bureau de l'égalite des genres (Premier ministre) visant à analyser les différentes initiatives mises en place à travers le monde en faveur de l'égalité hommes/ femmes. Ayaka rejoindra l'université Paris IX / Dauphine au mois de mai pour une année de recherche sur le terrain. 

La participation: 1500 yen pour les membres / 2000 yen pour les non-membres. A régler sur place.