Femmes actives Japon - Le réseau professionnel au féminin

CONFÉRENCE MENSUELLE : BIO C'EST BON JAPON

Mardi 12 juin 19h30 - 21h30

Bio c' Bon Japon : que peuvent avoir en commun la start up française et le géant japonais AEON?

La dernière conférence avant l'été aura lieu le 12 juin à l'Institut français. Le sujet sera celui de janvier - Bio c' Bon Japon - qui avait du être annulé en raison des intempéries.

CONFÉRENCE MENSUELLE : BIO C'EST BON JAPON

En 2005, moins de trois ans après une arrivée en fanfare, Carrefour quitte le marché japonais en revendant largement à perte ses activités à AEON. Beaucoup pensent alors que le modèle français de distribution n’a pas d’avenir au Japon.

 

Dix ans plus tard, quand le Président d’AEON demande à être reçu par l’équipe de direction de Bio c’ Bon en décembre 2015 à Paris, peu se font d’illusions sur l’issue des discussions. Que peuvent avoir en commun la start up Bio c’ Bon, jeune pousse créée en 2008, agitateur du monde du bio en France, et la vénérable société AEON, leader japonais de la distribution avec un CA de plus de 8 trillions de yen, employant plus de 500,000 personnes ?

 

Pourtant, contre toute attente, et exactement un an plus tard, le premier magasin Bio c’ Bon ouvre à Tokyo et propose à la vente un assortiment 100% organique, comprenant notamment plus de sept cents références importées en direct et pour la première fois au Japon.  De mémoire de douanier japonais, on n’a jamais vu cela. 

Alors que l’on fête la première année d’existence de Bio c’ Bon au Japon, comment expliquer un tel succès ? Et, en se projetant dans l’avenir, quels sont les défis auxquels doit faire face la société, dans un marché vieillissant où notamment les produits organiques ne représentent qu’un maigre 0,5% de la distribution alimentaire ?

Autant d'éléments que Pascal Gerbert-Gaillard, Directeur  General de Bio c' Bon Japon, analysera pour nous. 

Biographie de Pascal GERBERT-GAILLARD :  Diplômé de l’Ecole polytechnique, de l’Ecole des Mines et de Sciences Po, il travaille tout d’abord dans l’industrie lourde (énergie, mine, puis papier) dans des postes de conseil et de fusion acquisition en Chine et en Europe, avant de créer en 2008 la filiale japonaise de DIAM international, le leader mondial des présentoirs pour le luxe. De retour en Chine en 2011, il fonde ce qui allait devenir UPYA, une société de trading de matières premières (minéraux, métaux, produits agricoles) ayant une approche responsable, centrée sur des flux d’échanges Sud-Sud. Il rejoint ensuite Bio c’ Bon en 2016 pour prendre la direction des activités Asie du groupe et représenter la maison mère dans la Joint Venture Bio c’ Bon Japon créée à Tokyo avec le groupe AEON.   

La conférence sera suivie d'un cocktail pendant lequel l'artiste K-NARF (intervenant de mars) viendra dédicacer son livre.

Une participation de 2000JPY sera demandée pour les membres et 3000JPY pour les non-membres.

Début de conférence : 19h30 - ouverture des portes à 19h00