Femmes Actives Japon - Le réseau professionnel au féminin

Conférence : "Au pays du féminisme levant"

Jeudi 17 décembre 2020 19h30 - 21h30

Derrière le visage moderne et développé de la troisième puissance économique mondiale se trouve une réalité sociétale moins glorieuse qui discrimine les femmes.

A titre d’exemple, sur le marché du travail, les jeunes femmes sont en moyenne plus instruites que les jeunes hommes, mais elles ont moins de chances d'être employées que les hommes et celles qui travaillent gagnent généralement 70% du salaire de leurs homologues masculins.

Conférence : "Au pays du féminisme levant"

La société japonaise ne réussit pas à se libérer du carcan patriarcal. Le pays est 121e sur 153 pays dans le classement 2019 du Forum Economique Mondial pour l’indice d’inégalité des genres. Cet écart, qui s'est accentué au cours de l'année écoulée, est de loin le plus important de toutes les économies avancées.

Dans un pays ou le consensus fait loi, les japonais ne sont généralement pas enclins à exprimer leurs opinions. Et pourtant, à l’image de notre intervenante Akiko Yamada, des voix féministes s’élèvent et s’organisent pour mener des batailles cruciales contre la culture du silence et de la soumission. Elles aspirent à la défense de l’égalité des droits, à la lutte contre les discriminations ou encore à celles contre les violences faites aux femmes.

Akiko-San engage son combat féministe sur les réseaux sociaux. Le journaliste Yuta-San animera les échanges de cette soirée pour nous permettre de pénétrer l’univers du mouvement féministe au Japon.

 

Biographie des intervenants

Akiko Yamada a grandi dans une famille monoparentale traditionnelle. Elle apprend le français depuis l’âge de 18 ans et développe une grande admiration pour la France et ses valeurs de liberté et d’émancipation féminine. Après avoir travaillé quelques années dans une librairie féministe de Tokyo, c’est un homme qui la repère et la propulse il y a 4 ans éditrice de sa maison d’édition Gendai Shokan. Elle a en charge l’édition des ouvrages couvrant les sujets progressistes. Elle se fait connaître par ses Tweet, par la publication du livre de Ishikawa Yumi instigatrice du mouvement Kutoo et surtout par celle d’une série intitulée « Simones », manuels de féminisme « qui se lisent comme un magazine » et lui valent aujourd’hui d’être une figure de proue de l’émancipation féminine au Japon.

Yuta Yagishita est journaliste pigiste à Tokyo, diplômé de l’ESJ Lille, passionné par les sujets de société qui transforment son pays. Il est le correspondant régulier de Courrier International et de La Croix. Il collabore aussi pour Le Monde Diplomatique, Télérama et Le Courrier (Suisse). Il est aussi le fixeur pour France 2.

Evénement ouvert à tout public, gratuit pour les membres, 2000 JPY pour les non membres. Limité à 35 participants.

Pour rappel, les conférences Femmes Actives Japon sont désormais ouvertes aux hommes.