Compte-rendu de notre conference du 12 février 

Compte-rendu de notre conference du 12 février 

Pour le rendez-vous mensuel de FAJ en février, nos deux guides de conférence, Valérie Moschetti et Keiko Makinose se sont intéressées à l’industrie de l’hôtellerie, un secteur en pleine croissance à l’approche des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, et aux opportunités d’emploi qu’il génère pour les étrangers vivants au Japon .

Pour animer cette conférence nous avons eu le grand plaisir de recevoir M. Kamel Senhaji, Japan Area General Manager pour le groupe Accor, leader européen et 6ème au classement mondial de l’hôtellerie, ainsi que M. Yosuke Suzuki, Representative Director de TokyoStay Co., société gérant des guesthouses pour étrangers.

 

M. Senhaji présente le groupe Accor en quelques chiffres : 170 000 employés, 5 536 millions de CA en 2013, propriétaire de 1 378 hôtels et 3 600 hôtels en franchise à travers le monde pour un nombre total de plus de 460 000 chambres avec 14 marques couvrant les segments du Luxe (Sofitel- Grand Mercure- Pullman), du milieu de gamme (Novotel, Mercure) et de la catégorie économique (Adagio,Budget, Ibis) pour ne citer que les plus connues. C’est aussi en moyenne 1 hôtel qui ouvre tous les 2 jours soutenu par les pays à forte croissance telle que la Chine. Au Japon, Accor investit sur le long terme avec onze hôtels dont le dernier en date, Ibis Style ouvert en décembre 2014 à Sapporo. Le tourisme est une industrie de croissance au niveau mondial et les perspectives de développement sont nombreuses pour le Japon, qui ne promouvoit le tourisme que depuis une dizaine d’année. L’industrie hôtelière japonaise se développe fortement depuis 2013, année record avec plus de 10 millions de visiteurs. En 2014, le Japon accueille 3 millions de touristes supplémentaires, soit une croissance de plus de 30% qui crédibilise l’objectif du gouvernement ciblant 20 millions de visiteurs en 2020 avec les Jeux Olympiques de Tokyo. Les dépenses des touristes étrangers dépassent pour la première fois celles des touristes japonais à l’étranger grâce notamment au programme gouvernemental pour le développement du tourisme avec l’assouplissement progressif de la délivrance des visas, au maintien du yen faible qui augmente considérablement le pouvoir d’achat des visiteurs étrangers et enfin à l’attraction incontournable que suscite le Japon dans le monde.

M. Senhaji ajoute, très confiant pour l’avenir du secteur de l’hôtellerie, que la croissance ne s’arrêtera pas avec les JO, rappelant que le Japon, bien décidé à rester sur le devant de la scène internationale, accueillera aussi la coupe du monde de rugby en 2019 et les « World Masters Games » en 2021.

 

Notre second intervenant, M. Suzuki, fondateur et Directeur de TokyoStay et également Maître de conférence en politique urbaine à l’Université Rikkyo et Membre du Conseil consultatif Tourisme et Développement Urbain du Kantô connait bien l’enjeu économique que représente le tourisme pour le Japon. Si Le développement du tourisme constitue l’une des plus grandes priorités économiques du gouvernement Abe c’est parce que le Japon, pays qui vieillit le plus vite au monde et dont la tendance au dépeuplement s’accélère doit trouver rapidement des relais de croissance. D’ici 2030, la population devrait diminuer d’environ 10%, une réduction de plus de 11 millions de personnes - qui rapprochée au budget de consommation moyen d’un citoyen japonais – représente un déficit de plus de 14 billions de yens, soit environ 104 milliards d’euros ! Pour combler ce déficit, il faudrait plus de 100 millions de visiteurs en 2030 ; ce qui reviendrait à dépasser la France, premier pays touristique dans le monde avec ses 85 millions de visiteurs annuels ! L’industrie du tourisme au Japon représente 4 millions d’emplois, 5% du PIB et 4.1 trillions de yens en taxe. A l’initiative gouvernementale d’assouplir les conditions d’attribution de visas s’ajoutent quelques mesures dont le développement du commerce en détaxe et la dérèglementation progressive de la très conservatrice loi sur l’hébergement. De nombreuses formules de location d’appartement se développent sur internet sans autorisation légale d’exercer, la licence d’hôtel étant obligatoire. Les guesthouses (Sakura House, Oak House, TokyoStay etc) bénéficient d’une règlementation spécifique mais dépendent encore de règles très strictes qui limitent aujourd’hui leur développement. A cinq ans des JO, la capacité d’accueil reste très insuffisante et devrait favoriser l’accélération de la dérèglementation et le développement de nouvelles locations vacances. Dans ce contexte de forte croissance, le secteur de l’hôtellerie recrute et les opportunités d’emploi s’ouvrent à la communauté étrangère installée au Japon.

 

Nous souhaitons remercier chaleureusement nos deux intervenants M. Senhaji et M. Suzuki, nos membres et nouvelles participantes venues nombreuses ainsi que notre équipe évènement qui ont fait de cette troisième conférence un grand moment d’échange réalisé dans la convivialité, le professionalisme, la solidarité et la diversité, valeurs fondatrices de FAJ.

Bénédicte Mehl
Pour l'equipe FAJ

FAJ en images

Une soirée mensuelle chez FAJ


(@by FAJ team)

Rejoignez nous aussi sur..
Login
Wesley Center
Membre de la CCIFJ

FAJ…in short
Contactez-nous


- Premier contact ?
- Une question ?
- Une information à partager?
- Un sujet à proposer?
- Envie de nous aider?

--------------------------------------------------